Dimanche 21 avril 2024

4ème Dimanche du Temps Pascal

Dimanche du Bon Pasteur

Ô bon Pasteur !

Seigneur Jésus-Christ, ô bon pasteur qui as voulu mourir pour ton troupeau, compte-moi parmi tes brebis et conduis-moi dans tes pâturages ; reconnais en moi ta petite brebis préférée, pour que je mérite d'être placé à ta droite et que tu me fasses participer à ta gloire, toi qui a bu pour moi le calice amer.

Que tes douleurs s'imposent à ma conscience, que tes tourments la crucifient, car c'est moi qui ai préparé le calice que tu as bu, moi qui ai commis les péchés que tu as portés, moi qui ai été complice du bourreau qui t'a frappé, moi l'auteur de ce que tu es venu absoudre.

Ô bon Jésus, tu t'es donné à moi totalement et tu as tout fait pour moi. Pour moi, tes yeux se sont fermés dans la mort : que les miens ne s'égarent plus sur des vanités. Tes oreilles ont entendu les cris et les blasphèmes : que les miennes ne soient plus sourdes au cri du pauvre. Ta bouche a été abreuvée de fiel et de vinaigre : que la mienne cesse de mentir, mais dise la vérité et la justice. Tes mains ont été distendues sur la croix : que les miennes s'ouvrent au malheureux.

Ô bon Seigneur, vais-je me réjouir ou me lamenter de ta mort ? Me réjouir pour ne pas être ingrat, et me lamenter pour ne pas être cruel ; mais parce que le temps de pleurer est venu avant celui de se réjouir, j'avancerai la tête basse, et j'entrerai dans ta Passion.

Saint Anselme (1033-1109), Sermon sur la Passion

MÉDITER :

L´Auteur :

Anselme (Saint, 1033-1109)

Né à Aoste en Italie, prieur puis abbé de l’abbaye du Bec en Normandie, archevêque de Cantorbéry en 1093, d’où il connut l’exil pour sa défense des droits de l’Église. Dans la tradition de saint Augustin, son modèle, il associe une vaste culture, notamment philosophique, à une grande sensibilité spirituelle. À ce double titre, il est le maître de la première scolastique, celle des monastères, un siècle avant le déplacement de la pensée chrétienne vers les universités urbaines.